samedi 19 décembre 2009

Fées Sauvages - IV



Forêt à l’aube.
Des  fumées se dressent vers les frimes minces des arbres.

Un verglas printanier couvre les troncs des érables.

La neige s’assouvit, en brefs flocons, et la rosée
se dissout en ondes de pétales.

Je sais  qu’il n’y a pas de retour possible
Avant que nos rêves ne se recèlent pas dans des doutes.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Messages les plus consultés