mardi 5 janvier 2010

Hauts-lieux




 Sentiers ovales que j’entame avec le but de rejoindre
la cime des montagnes couvertes des neiges.

Comme si le jour était un obélisque en feux, un monument qui
vacille dans l’ombre de l’imagination, tourbillon des regards
captifs dans l’assomption de la  lumière.

Prête à déchiffrer la butte qui s’étend devant moi, je me lance
dans l’allégresse de points de  vue, bifurcations des détails en chimères
qui viennent et qui partent, sur les pentes des solstices.

Le soir arrive. Dans sa bourrasque, elle efface les tentes des
ces hauts-lieux, ou j’escomptais prendre abri contre la marée des flammes,
tout en auscultant le rythme de la montagne,
et le changement de couleur de sa neige magique.

2 commentaires:

  1. On peut dire ce qu'on veut, en français c'est mieux...
    Felicitari!

    RépondreSupprimer
  2. Merci beaucoup Karla de ton commentaire et d’avoir pris le temps de lire les deux versions…pour moi cette réaction est importante,puisque ca m’aide à comprendre mieux ce que je devrais faire.

    RépondreSupprimer

Messages les plus consultés